Essais cliniques au Canada: signes inquiétants persistent malgré la réponse superficielle du CEPMB

Download Full Article Article Brief

Summary

Canadian Health Policy, mars 2021. ISSN 2562-9492 www.canadianhealthpolicy.com

RÉSUMÉ

Le gouvernement fédéral apportera des changements en juillet 2021 aux lignes directrices sur l'examen des prix du Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB), le tribunal qui fixe les prix plafonds des médicaments brevetés vendus au Canada. Les changements entraîneront des réductions de prix pour les nouveaux médicaments, ce qui suscite beaucoup d'inquiétude et d'incertitude. Dans un rapport publié dans cette revue en février 2021, la base de données sur les essais cliniques de Santé Canada a été utilisée pour identifier les essais financés par l’industrie pharmaceutique approuvés au cours du premier semestre de chaque année entre 2015 et 2020 (tels que publiés à la mi-janvier 2021). L'analyse s'est limitée au premier semestre de chaque année afin d’éviter que l’évaluation des tendances de la recherche soit biaisée par le délai précédemment démontré de cinq à six mois avant l’enregistrement des essais dans la base de données. Le CEPMB a répondu par un message sur Twitter indiquant que le nombre d'essais approuvés au cours du deuxième semestre de 2020 était en ligne avec le nombre du premier semestre. Ce message laissait entendre que le retard dans l’enregistrement des essais cliniques avait été éliminé dans le mois s’étant écoulé entre l'extraction des données pour l'article de février 2021 et la publication du CEPMB sur Twitter. À la différence de l'article de février, qui portait sur les tendances de la recherche financée par l’industrie pharmaceutique, les données rapportées par le CEPMB couvraient tous les essais cliniques, qu’ils soient soutenus financièrement par une compagnie ou par une institution universitaire. L'objectif du présent rapport est de mettre à jour l’article de février en analysant le nombre d'essais cliniques soutenus par l’industrie approuvés chaque année entre 2015 et 2020. À 15 %, la réduction du nombre d'essais de phase III / IV portant sur des médicaments oncologiques entre 2015 et 2020 est un peu moindre que celle du rapport précédent, mais la diminution de 25 % du nombre d'essais de phase III / IV de médicaments non oncologiques est la même. Lorsque les fabricants de médicaments effectuent moins d'essais cliniques au Canada, les investissements en recherche sont réduits et des possibilités d'emploi sont perdues. Cela peut également être un signe que les fabricants n'ont pas l'intention de commercialiser de nouveaux médicaments ici. Une enquête plus approfondie sur les raisons pour lesquelles les fabricants investissent au Canada et les formes et les avantages d'un tel investissement est nécessaire, mais devrait être effectuée par un organisme externe indépendant du gouvernement et non par le CEPMB, qui prévoit actuellement d'autoévaluer les effets de ses propres réformes réglementaires.

AFFILIATIONS DE L’AUTEUR

Canadian Health Policy Institute

DATE DE SOUMISSION

18 mars 2021

DATE DE PUBLICATION

06 avril 2021

Subscribe image

CHP blogazine

Opinions

News